Hommage au

Poète Omar Barnaoui

من أجلك عشنا يا وطني

 نفدي بالروح أراضينا
قد كنا أمس عمالقة

 في الحرب نذل أعادينا


و انا اليوم عمالقة

 في السلم حماة مبادينا

من أجلك يا من أجلك يا وطني


أبطالا كنا لا نرضى

 غير الأمجاد تحيينا
نزهو بالماضي في ثقة

 والحاضر يعلو ماضينا
فجرنا الثورة من أزل

 سجل يا دهر معالينا
والنصر الأكبر كان لنا

 مجدا من صنع أيادينا

من أجلك يا من أجلك يا وطني


جيش التحرير و جبهته

 كانا ضوأين بداجينا
قالا:في البدء كرامتنا

 و الشعب يسود هنا فينا
خيرات الشعب نقسمها

 فينا بالعدل موازينا
والدعم المطلق نبذله

 للشعب الرافض تدجينا

من أجلك يا من أجلك يا وطني


يا سائل...عرب منبتنا

 دين الإسلام يواخينا
هامات المجد مرابعنا

 و الله الحافظ يحمينا

من أجلك يا من أجلك يا وطني

من أجلك عشنا يا وطني

 نفدي بالروح أراضينا
قد كنا أمس عمالقة

 في الحرب نذل أعادينا




 الأستاذ : عمر البرناوي رحمه الله 
 
 

Ecouter le chant.

"Né à Biskra dans le Sud-Est algérien en 1935, le défunt avait vécu en Tunisie de 1957 à 1962, période au cours de laquelle il avait entrepris des études à l’Université de la Zitouna et  au Centre d’Art Dramatique dirigé alors par l’homme de théâtre, le regretté Hassan Zmerli  et la Rachidia tout en travaillant à la radio. Dans son autobiographie intitulée « El Wilada Etthénia », (la deuxième naissance), parue en 2008 à Alger, il évoquait avec nostalgie ses années tunisiennes qui l’avaient beaucoup marqué et qu’il considérait comme les plus fécondes de jeunesse, une deuxième naissance, en quelque sorte.

A la radio, il avait alors côtoyé M.Chédli  Klibi, alors Directeur général, mais aussi Abdelaziz Riahi, Hamadi Essid, le Tuniso-palestinien Mounir Chamma, Tijani Zalila, Hédi Ghali et Tahar Mbarek  au contact desquels il avait appris le métier de speaker avant de se lancer dans la production avec des émissions cultes avec notamment Mounir Chamma  et Mokhtar  Hachicha.
Il quittera la Tunisie au lendemain de l’indépendance de l'Algérie pour l’Irak où il poursuivra  ses études qui seront couronnées par une licence d’Arabe.

A son retour au pays, il intègrera Radio- Alger où il retrouvera ses compatriotes Abdelkrim Gtari,  Abdehamid Ben Hédougua, deux  anciens de Radio- Tunis, producteur de l’émission qui a marqué toute une génération de Tunisiens, « Ikhtabir dhakaik », («Testez votre intelligence),  et  le poète , Mohamed Lakhdhar Sayhi.

Omar n’oubliera pas pour autant la Tunisie qu’il visitera à plusieurs reprises ni ses anciens collègues de la radio avec lesquels il était resté très lié." Source:   http://www.leaders.com.tn/article/omar-barnaoui

 

Lien:

Hommage à omar Barnaoui sur le blog de l'artiste MOHAMED محمد بوكرش  BOUKERCH

http://founoun1954.blogspot.com/2009/02/blog-post_25.html

 

Culture plurielle

Biskra, mon éden

Un Beskri nommé Maurice LABAN.

LE DJURDJURA          L'ALGéRIE         POESIE ALGERIENNE         PLAN DU SITE         ACCUEIL