PROVERBES

Culture orale: Le medah

 

 
 

 
 

a - b - c - d - e - f - g - h - i - j - k - l - m - n - o - p - q - r - s - t - u - v - w - x - y - z

 
   
  A
A beau mentir qui vient de loin.
A bon chat, bon rat.
Abondance de biens ne nuit pas.
A bon entendeur, salut.
A bon vin point d'enseigne.
Absent le chat, les souris dansent.
A chaque jour suffit sa peine.
A cheval donné, on ne regarde pas à la bride.
A force de forger on devient forgeron.
Aide-toi, le ciel t'aidera.
A la Chandeleur l'hiver cesse ou reprend vigueur.
A la guerre comme à la guerre.
A l'impossible nul n'est tenu.
A l'oeuvre on connaît l'artisan.
A menteur, menteur et demi.
Ami au prêter, ennemi au rendre.
A père avare, fils prodigue.
A père prodigue, fils avare.
Après la pluie, le beau temps
A quelque chose malheur est bon.
A sotte demande, point de réponse.
A tout péché miséricorde.
A tout seigneur tout honneur.
A trompeur, trompeur et demi.
Au besoin on connaît l'ami.
Au bout du fossé la culbute...
Au chant on connaît l'oiseau.
Au danger on connaît les braves
Au royaume des aveugles les borgnes sont rois.
Autant de têtes, autant d'avis
Autant de trous, autant de chevilles.
Autres temps, autres moeurs.
Aux derniers, les bons.
Aux grands maux, les grands remèdes.
Aux innocents, les mains pleines,
Avec des Si, on mettrait Paris dans une bouteille.
B          Retour à l'index alphabétique
Bien mal acquis ne profite jamais.
Bon chien chasse de race.
Bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée.
Bon sang ne peut mentir.
C
Ce que femme veut, Dieu le veut.
Ce qui abonde ne nuit pas.
Ce qui est amer à la bouche est doux au coeur.
Ce qui est différé n'est pas perdu.
Ce qui est fait est fait.
Ce qui est fait n'est pas à faire.
C'est au pied du mur qu'on connaît le maçon.
C'est la sauce qui fait le poisson.
C'est le ton qui fait la musique (ou la chanson).
Chacun est le fils de ses oeuvres.
Chacun le sien n'est pas trop.
Chacun pour soi, et Dieu pour tous.
Chacun prend son plaisir où il le trouve.
Chacun son métier, les vaches seront bien gardées.
Chaque chose en son temps.
Charbonnier est maître chez soi.
Charité bien ordonnée commence par soi­ même.
Chassez le naturel, il revient au galop.
Chat échaudé craint l'eau froide.
Chien qui aboie ne mord pas.
Chose défendue, chose désirée.
Chose promise, chose due.
Comme on connaît les saints, on les honore.
Comme on fait son lit, on se couche.
Connais-toi toi-même.
Contentement passe richesse.
D             Retour à l'index alphabétique
Dans le doute, abstiens-toi.
De deux maux, il faut choisir le moindre.
Des goûts et des couleurs, il ne faut pas discuter.
Deux avis valent mieux qu'un.
Deux sûretés valent mieux qu'une.
Dis-moi qui tu hantes, et je te dirai qui tu es.
Donner l'aumône n'appauvrit personne.
E         
En avril n'ôte pas un fil, en  mai fais comme il te plait.
En petite tête gît grand sens.
En toute chose, il faut considérer la fin.
Entre l'arbre et l'écorce, il ne faut pas mettre le doigt.
Erreur n'est pas compte.
F
Fais ce que dois, advienne que pourra.
Faute avouée est à moitié pardonnée.
Faute de grives, on prend des merles.
Faute d’un moine, l'abbaye ne chôme pas.
G
Grande fortune, grande servitude.
I            Retour à l'index alphabétique
Il faut apprendre à obéir pour savoir commander.
Il faut battre le fer pendant qu'il est chaud.
Il faut faire ce qu'on fait.
Il faut faire contre mauvais sort bon coeur.
Il faut garder une poire pour la soif.
Il faut hurler avec les loups.
Il faut laver son linge sale en famille.
Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger.
Il faut placer le clocher au milieu de la paroisse.
Il faut prendre le bénéfice avec les charges.
Il faut prendre le temps comme il vient.
Il faut que jeunesse se passe.
Il faut que tout le monde vive.
Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée.
Il faut rendre à César ce qui est à César, et a Dieu ce qui est à Dieu.
Il faut saisir l'occasion par les cheveux.
Il faut savoir se prêter.
Il faut semer pour recueillir.
Il faut tondre la brebis et non pas l'écorcher.
Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.
Il faut vouloir ce qu'on ne peut empêcher.
Il ne faut jurer de rien.
Il ne faut pas acheter chat en poche.
Il ne faut pas courir deux lièvres à la fois.
Il ne faut pas jeter de l’huile sur le feu.
Il ne faut pas jeter la manche après la cognée.
Il ne faut pas juger des gens sur les apparences.
Il ne faut pas manger son blé en herbe.
Il ne faut pas mesurer les autres à son aune.
Il ne faut pas mettre la charrue devant les boeufs.
Il ne faut pas mettre la lumière sous le boisseau.
Il ne faut pas mettre la main entre l'arbre et l'écorce.
Il ne faut pas mettre tous les œufs dans le même panier.
Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant qu'on l'ait pris.
Il ne faut point parler de corde dans la maison d'un pendu.
Il ne faut qu'une brebis galeuse pour gâter tout un troupeau.
Il n'est pas tous les jours fête.
Il n'est pire eau que l’eau qui dort.
Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.
Il n'est point de rose sans épine.
Il n'est point de sot métier, il n'est que de sottes gens.
Il n'est rien de tel que le plancher des vaches.
Il n'est si petit métier qui ne nourrisse son maître.
Il n'y a guère que la vérité qui offense.
Il n'y a pas de bonne fête sans lendemain.
Il n'y a point de fumée sans feu.
Il n'y a point de règle sans exception.
Il n’y a que le premier pas qui coûte.
Il n’ y  a que les honteux qui perdent.
Il vaut mieux être seul qu'en mauvaise compagnie.
Il vaut mieux faire envie que pitié.
Il vaut mieux plier que rompre.
Il vaut mieux tuer le diable que le diable nous tue.
Il y a fagots et fagots.
Il y a loin de la coupe aux lèvres.
Il y a temps pour tout.
J           Retour à l'index alphabétique
Jeux de main, jeux de vilain.
L         
La belle cage ne nourrit pas l'oiseau.
La critique est aisée, et l'art est difficile.
La façon de donner vaut mieux que ce qu'on donne.
La faim chasse le loup du bois.
La fortune est aveugle.
La fortune vient en dormant.
La langue est la meilleure et la pire des choses.
La nuit porte conseil.
La nuit  tous les chats sont gris.
La parole est d'argent, mais le silence est d'or.
La patience vient à bout de tout.
La pelle se moque du fourgon.
La plus belle fille du monde ne peut donner que ce quelle a.
L'appétit vient en mangeant.
La prudence est mère de la sûreté.
La raison du plus fort est toujours la meilleure.
L'argent est le nerf de la guerre.
La sauce fait manger le poisson.
La vérité est au fond d'un puit.
L'eau va toujours à la rivière.
Le mieux est l'ennemi du bien.
L'enfer est pavé de bonnes intentions.
Les absents ont toujours tort.
Les affaires sont les affaires.
Les bons comptes font les bons amis.
Les bons maîtres font les bons valets.
Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.
Les cordonniers sont les plus mal chaussés.
Les extrêmes se touchent.
Les grandes douleurs sont muettes.
Les grands esprits se rencontrent.
Les grands événements procèdent de petites causes,
Les gros poissons mangent les petits.
Les injures s'inscrivent sur l'airain, et les bienfaits sur le sable.
Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.
Les loups ne se mangent pas entre eux.
Les murs ont des oreilles.
Le soleil luit, pour tout le monde.
Les paroles s'envolent, les écrits restent.
L'espérance fait vivre.
Les petits présents entretiennent l'amitié.
Les petits ruisseaux font les grandes rivières.
Les pots fêlés sont ceux qui durent le plus longtemps.
Le temps est un grand maître.
Le temps perdu ne se mesure point.
L'exception confirme la règle
L'habit ne fait pas le moine.
L'habitude est une seconde nature.
L'homme propose et Dieu dispose.
L'homme récoltera ce qu'il aura semé.
L'occasion fait le larron.
L'oisiveté est la mère de tous les vices.
L'union fait la force.
M          Retour à l'index alphabétique
Mauvaise herbe croit toujours,
Mieux vaut avoir affaire à Dieu qu' à ses saints.
Mieux vaut être aimé qu'admiré,
Mieux vaut tard que jamais.
Mieux vaut tenir que courir.
N
Nécessité n'a pas de loi.
Ne forçons point notre talent.
Ne remets pas à demain ce que tu peux faire aujourd'hui.
Ne réveillez pas le chat qui dort.
Ne t'attends qu'à toi seul.
Noblesse oblige.
Nous qui voulons raison garder (Devise des Capétiens).
Nul bien sans peine,
Nul n'est prophète en son pays.
O        Retour à l'index alphabétique
On a souvent besoin d'un plus petit que soi.
On est puni souvent par où l’on a péché.
On fait de bonne soupe dans de vieux pots.
On ne fait rien pour rien.
On ne peut contenter tout le monde et son père.
On ne peut être à la fois juge et partie.
On ne peut être et avoir été.
On ne peut être partout.
On ne peut pas sonner et aller à la procession.
On ne prête qu'aux riches.
On ne sait qui meurt ni qui vit.
On ne saurait faire une omelette sans casser les œufs.
On n'est jamais mieux servi que par soi-même.
On n'est jamais trahi que par les siens.
On n'est pas louis d'or.
On prend plus de mouches avec du miel qu’avec du vinaigre.
On recule pour mieux sauter.
Où il n'y a rien, le roi perd ses droits.
Où il y a de la gène, il n'y a pas de plaisir.
Où la chèvre est attachée, il faut qu'elle broute.
P
Paris n'a pas été bâti en un jour.
Pas d'argent, pas de suisse.
Pas de nouvelles, bonnes nouvelles.
Pauvreté n'est pas vice.
Péché avoué est à moitié pardonné.
Petit à petit, l'oiseau fait son nid.
Petite pluie abat grand vent.
Pierre qui roule n'amasse pas mousse.
Plaie d'argent n'est pas mortelle.
Plus fait douceur que violence,
Plus on est de fous, plus on rit.
Pour un moine, l'abbaye ne faut pas.
Pour un point, Martin perdit son âne.
Promettre et tenir sont deux.
Prudence est mère de sûreté,
Q         Retour à l'index alphabétique
Quand il pleut pour Saint-Médard, il pleut quarante jours plus tard.
Quand le diable fut vieux, il se fit ermite.
Quand le vase est trop plein, il faut bien qu'il déborde.
Quand le vin est tiré, il faut le boire.
Quand on n'a pas de tête, il faut avoir des jambes.
Quand on parle du loup, on en voit la queue.
Quand on quitte un maréchal, il faut payer les vieux fers.
Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage.
Qui a bu, boira.
Qui aime bien, châtie bien.
Qui casse les verres, les paie.
Qui cherche, trouve.
Qui donne aux pauvres, prête à Dieu.
Qui dort, dîne.
Qui ne dit mot consent.
Qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son.
Qui ne risque rien, n'a rien.
Qui oblige, fait des ingrats.
Qui paie ses dettes s'enrichit.
Qui répond, paie.
Qui se fait brebis, le loup le mange.
Qui sème le vent, récolte la tempête.
Qui se ressemble, s'assemble.
Qui se sent morveux, qu’il se mouche.
Qui s'y frotte, s'y pique.
Qui terre a, guerre a.
Qui trop embrasse, mal étreint.
Oui va à la chasse, perd sa place.
Qui veut aller loin, ménage sa monture.
Qui veut faire l'ange, fait la bête.
Qui veut la fin, veut les moyens.
Qui veut trop prouver, ne prouve rien.
Qui vivra, verra.
Qui voit ses veines, voit ses peines.
R
Rien ne sert de courir, il faut partir à point.
Rira bien qui rira le dernier.
S         Retour à l'index alphabétique
Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait.
Si le ciel tombait, il y aurait bien des alouettes prises,
Si tu veux qu'on t'épargne, épargne aussi les autres.
T
Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se casse.
Tant vaut l'homme, tant vaut la terre.
Tel père, tel fils.
Tel qui rit vendredi, dimanche pleurera.
Tous chemins vont à Rome.
Tous mauvais cas sont niables.
Tout ce qui reluit, n'est pas or.
Toute médaille a son revers.
Tout est bien qui finit bien.
Toutes vérités ne sont pas bonnes à dire.
Tout flatteur vit aux dépens de celui qui l'écoute.
Tout nouveau, tout beau.
Tout passe, tout casse, tout lasse.
Tout vient à point qui sait attendre.
Trop gratter cuit, trop parler nuit.
U        Retour à l'index alphabétique
Un bon tiens vaut mieux que deux tu l'auras.
Un coup de langue est pire qu'un coup de lance.
Une fois n'est pas coutume.
Une hirondelle ne fait pas le printemps.
Un homme averti en vaut deux.
Un malheur ne vient jamais seul.
Un mauvais accommodement vaut mieux qu'un bon procès.
Un peu d'aide fait grand bien.
V
Va où tu peux, meurs où tu dois.
Ventre affamé n’a point d'oreilles.
Vouloir c'est pouvoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Lien: Des milliers de proverbes et de citations classés par thème et par auteur:  

 

HAUT DE LA PAGE

 
 

 ACCUEIL

 
 

Plan du site

 
 

Supports pour la classe            Documents didactiques                   Documents audio