«L'album Midi 20 du jeune slammeur de Saint-Denis (93) Grand Corps Malade est le premier disque issu du mouvement slam français à bénéficier d'une bonne couverture médiatique radio/TV. Il connaît dès sa sortie un succès public impressionnant et, se hissant aux premières places des ventes d'albums, fait connaître le genre à un très large public en dépassant de fait son audience initiale.» Source:   http://fr.wikipedia.org/wiki/Slam

 

 

 

 

 

 

Ça peut chémar


John Pucc' Chocolat :
Combien de bonnes âmes s'attendriront sur notre parcours
Peut-être les mêmes qui à l'ancienne n'auraient jamais cru qu'en ce jour
Le soleil caresserait nos ailes en donnant raison à notre zèle
P'tite tête tu m'traitais de brêle... mes ambitions tu t'foutais d'elles..
Mais hélas, pour ta gouverne, sache qu'on a bien repris les rênes
Aussi sûr qu'on se démène pour ne jamais plus être à la traîne
On nous disait qu'ça craint là d'où l'on vient pour compter vivre de nos passions
Au point qu'elles nous consument à petit feu sans rémission
J'ai dû slalomer pieds nus et sans skis
Il m'a fallu traverser la toundra et plus sans huskies
Pour devenir maître de mon devenir j'ai frôlé la crucifixion
Mais j'en ai conclu que nos rêves sont à notre portée
Encore faut-il accepter de souffrir pour les mériter
Alors si tu doutes et qu't'en as marre surtout n'enterre jamais l'espoir
Sur la pendule des acharnés à tout moment « ça peut chémar » !

Grand Corps Malade : Des projets, nous et nos potes, on en a eu plein nos poches
Trouver la bonne idée au bon moment pour ne pas rater le coche
Quels que soient les domaines : social, culture ou dans le sport
Il nous fallait tenter notre chance, on ne pouvait pas avoir tort
Des idées les plus farfelues aux projets les plus tangibles
Etions-nous simplement têtus, rien ne paraissait inaccessible
Le plus grand des océans devenait pour nous une petite mare
Lorsque cette phrase résonnait : « je te jure ça peut chémar »

JPC : Ma raison d'être a pris le pas sur ma raison sociale
A toutes les prisons du paraître j'ai mis un retourné facial
Aviez-vous remarqué que l'ascenseur social est bloqué
Et qu'les experts ont bien mieux à faire que d'le réparer
Sur ma lancée j'devais poursuivre alors j'ai pris les escaliers
Mais à ma grande surprise, y'avait plus de marches après le premier palier
On a donc dû relever les manches, taffer dur même les dimanches, quitte à se faire bébar
Et dans nos têtes on se répétait en boucle « t'inquiète, un jour ça va chémar » !

GCM : Je me souviens même plus vraiment quel était notre but final
Voir le quotidien différemment, tenter un truc original
Evidemment ne soyons pas naïfs, on voulait aussi faire des sous
Mais si c'était le seul objectif, on aurait souvent été déçus
Finalement notre ambition, c'était de se créer des rêves
S'offrir une vraie récréation, que le réel nous offre une trêve
Et puis surtout être fiers de construire avec ses potes
On avait besoin de ça, grandir pour changer d'époque
Combien d'heures accumulées en bas de chez toi dans la voiture
A refaire le monde et à refaire notre futur
Combien d'idées d'excités on a citées au pied de ta cité
Et si t'es comme moi, tu referais la même sans hésiter

JPC : A tous les gosses meurtris de briller dans l'indifférence
D'une société qui les néglige puis les accuse de nonchalance
Un hymne à Mère Patrie qui brise le talent et passe son cri sous silence
Une clameur se fait entendre et bat la mesure en cadence
« France ! » des fois je te hais, parfois tu m' émeus
Mais souvent je me tais car je sais qu'au fond je t'aime...
Mais il serait temps que tu rendes hommage à tous ces talents détruits
Fais donc ton tri au mérite et il y aura beaucoup moins d'aigris
Beaucoup moins de jeune épris du lointain modèle états-unien
Parce que réussir ailleurs reste encore le seul moyen d'obtenir ton soutien
Si beaucoup se barrent, c'est pour chasser des chimères aut'part que dans leurs cauchemars
Rappelle-les sur tes terres et montre-leur qu'ici aussi pour eux ça peut chémar !

GCM : Alors on a monté des projets loin des projecteurs
Pour éviter les projectiles des rageurs jeteurs de sorts
Est-ce la mentalité de banlieue ou la mentalité française
Mais les meilleures idées sont souvent celles qui se taisent
Doit-on vraiment changer d'envie ou changer d'environnement
Pour se fixer des objectifs et les atteindre ouvertement
Des mecs qui te jettent le mauvais oeil, on en connaît depuis le préau
Je dois avouer que même entre nous, on s'est pas toujours tirés vers le haut
Mais fini de s'imposer notre propre censure, on n'a pas de sang sur les mains
Alors pourquoi ne pas être sûrs qu'on est sur le bon chemin
Nous n'étions pas forts mais ce passé nous a formés et plus jamais je me marre
Quand j'entends cette phrase résonnait : "Je te jure ça peut chémar".

Grand Corps Malade, 2006 "Midi 20"

 

« Le mot slam désigne en argot américain « la claque », « l'impact », terme emprunté à l’expression to slam a door qui signifie littéralement « claquer une porte ». Dans le cadre de la poésie orale et publique, il s’agit d’attraper l’auditeur par le col et de le « claquer » avec les mots, les images, pour le secouer, l’émouvoir.

C'est un art d'expression populaire oral, déclamatoire, qui se pratique dans des lieux publics comme les bars ou d'autres lieux associatifs, sous forme de rencontres et de joutes oratoires. Il est considéré par beaucoup comme une des formes les plus vivantes de la poésie contemporaine, c'est un mouvement d'expression populaire en marge des circuits artistiques traditionnels.

Le slam est né en 1984 lorsque Mark Smith, ouvrier en bâtiment et poète, mit en place une série de lectures dans un club de jazz à Chicago. Il cherchait à donner un nouveau souffle aux scènes ouvertes de poésie en faisant participer le public aux scènes. Il a suscité un engouement populaire qui lui a permis peu à peu de se propager à New York puis jusqu'en Europe.

C'est un art du spectacle oral et scénique, issu de la rue, comme le rap à ses débuts, un lien entre écriture et performance, focalisé sur le verbe et l'expression brute avec une grande économie de moyens.

En France, le slam se développe depuis le milieu des années 1990, en particulier sous l'impulsion du poète-acteur Pilote le Hot et d'autres comme Nada ou le Collectif 129H. Les scènes ont fleuri dans les bars du 18e et du 20e arrondissements de Paris avant de se propager dans toute la France. (...)

Les règles sont :

   - inscriptions ouvertes à toutes et tous ;

   - performance a capella ;

   - absence de décorations sonores, lumineuses ou vestimentaires ;

   - liberté de l'expression ;

   - temps de parole de 3 à 5 minutes.

On vient y dire, lire, scander, chanter, jouer des textes de son cru sur des thèmes libres et parfois imposés. Les artistes jouent surtout par plaisir de partager leurs textes. »

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Slam

 

 

 

 

Grand Corps Malade. Liens:

 

Site officiel : http://www.grandcorpsmalade.com/  

Site de fans : http://www.grandcorpsmalade-fan.net/

Biographie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_Corps_Malade

Poésie slam : http://fr.wikipedia.org/wiki/Slam_%28po%C3%A9sie%29

Art contemporain et littérature : http://www.artpointfrance.info/article-4488057.html

Entretien avec GCM : http://www.ramdam.com/actu/2006/05956.htm

Sur TV5 : http://www.tv5.org/TV5Site/musique/artiste-825-grand_corps_malade.htm

Les voyages en train (fiche-chanson) :

http://www.tv5.org/TV5Site/pedagogie/fs_fiche_chanson.php?id_fiche=347

Saint-Denis : (fiche-chanson) :

http://www.tv5.org/TV5Site/pedagogie/fs_fiche_chanson.php?id_fiche=357

 

Écouter Grand Corps Malade

En Algérie aussi,

je vous jure ça peut chémar, ça va chémar...

 
 
     

G.Brassens       J.Ferrat         L.Ferré      J.Brel      Mouloudji   N.Fernandez     C.Evora     Alain Souchon    Mélina Mercouri   

Renaud    Lynda Lemay      Bénabar   Ridan          Tiken Jah Fakoly        Haris Alexiou   

 

DOCUMENTS DIDACTIQUES        DIDACTIQUE DE L'ORAL        ACTIVITÉS LUDIQUES          POÉSIE FRANÇAISE         CHANSONS FRANÇAISES

 

Documents audio                     Plan du site                         Accueil